© Par Yannick Fleck Osteopathe SASU.

Please reload

Posts Récents

L’urgence de soigner et l’urgence de prendre soin…

November 29, 2017

1/4
Please reload

Posts à l'affiche

L’Ostéopathie et le Sport : alliés pour le retour à l’activité de ce printemps

 

 

Après un hiver cocooning et une séquence particulièrement froide cette année, il va falloir être indulgent avec votre corps et le préparer à un retour au sport : pour éviter que cette reprise ne soit synonyme de douleurs musculaires, tendineuses ou articulaires, et n’en retenir que le meilleur : le plaisir du sport, pour certains : le plaisir de se dépasser et pour tous : une belle production d’endorphine en toute tonicité !

 

 

 

L'intérêt des sportifs pour l'ostéopathie

 

Les sportifs et les cadres sportifs font de plus en plus souvent appel à des ostéopathes, les équipes internationales possédant même un ou plusieurs ostéos attitrés (équipe de France de football, XV de France, etc.).

Les grands évènements sportifs se dotant d’ostéopathes pour les participants (Semi- et Marathon de Paris, Tournoi International de Tennis de Roland-Garros par exemple.).

 

 

Il y a même un certain nombre de complexes sportifs et de salles de sports qui souhaitent se doter d’Ostéopathes résidents.

 

Si les sportifs professionnels et leurs équipes s'intéressent tellement à l'ostéopathie, c'est que celle-ci peut intervenir auprès d'eux à plus d'un titre.

 

Elle permet :
• d'avoir une vraie action préventive, en prenant en charge certains déséquilibres ; • d'assurer un suivi pour un entraînement efficace et équilibré;
• de soulager des douleurs éventuellement dues à une mauvaise adaptation;
• de préparer à une épreuve en optimisant les réactions physiologiques ;
• d'améliorer les performances en rendant l’organisme plus compliant.

 

 

L’Ostéopathie chez les sportifs de tous les niveaux

 

Tous les sportifs soumettent leur corps à un certain nombre de contraintes importantes. Certainement d’ailleurs plus les amateurs, qui sont moins entourés et donc moins guidés dans leur entraînement !

 

 L'ensemble des structures du corps est sollicité : articulations, muscles, tendons, ligaments.
L'intervention d'un ostéopathe peut être tout à fait intéressante pour les sportifs à tous les niveaux, car il saura identifier dans les structures citées ici celles qui auront plus de mal à s’adapter dans le fonctionnement propre de chacun.

 

Et il saura proposer une prise en charge adaptée à chaque situation, et, le cas échéant, renvoyer vers d’autres membres de l’équipe de soins pour des examens ou des traitements adaptés à chaque patient.

 

Qu'il s'agisse :

  • d'un amateur qui veut pratiquer sans risque tout en se faisant plaisir ;

  • d'un semi-professionnel qui souhaite améliorer ses performances ;

  • d'un professionnel qui désire récupérer rapidement après une blessure ou qui cherche à

    se préparer à une épreuve particulière.

 

Dans toutes les situations, la Prévention est fondamentale !

 

Au sein d'équipes importantes, le thérapeute pratique en étroite collaboration avec toute une équipe médicale (pluridisciplinaire).


Pour les sportifs amateurs, ce sport doit être et rester un plaisir, un moment d’échappée, doit permettre d’être en connexion avec son corps. En aucun cas, il ne doit se résumer à une épreuve insurmontable, une frustration ou au pire, une blessure : celle-ci empiétant même sur la vie professionnelle parfois !

 

 

C’est un ancien accidenté suite à une chute de cheval qui vous le dit : le plaisir sportif, et personnel, passe par une liberté et une sécurité complète de tous les instants !

 

 

Particularités de la pratique ostéopathique chez les sportifs

 

La pratique ostéopathique chez les sportifs varie en fonction de :

  • l'âge ;

  • la condition physique ;

  • la demande du patient ;

  • le lieu d'intervention ;

  • l'urgence de la situation.

En soi : pour être synthétique, elle ne diffère pas grandement de toute pratique de l’Ostéopathie, qui par essence varie et s’adapte à chaque patient, chaque situation et chaque demande !

 

 

Le maître-mot : la Prévention !

 

Il est possible pour des sportifs, comme pour tout un chacun de consulter des ostéopathes même en dehors de toute douleur ou problème particulier.


En effet, une visite régulière (une ou deux fois par an par exemple) permet de prévenir plutôt que guérir, une pratique dans laquelle les ostéopathes excellent. Ils peuvent ainsi rééquilibrer les différentes structures avec facilité, pour que l’organisme puisse au mieux s’adapter et répondre à toutes les sollicitations.


Il en va ici d’un des fondements de l’Ostéopathie : la structure du corps permet sa fonction, et inversement, la fonction façonne la structure :

notre organisme est donc toujours en adaptation à ce qu’on lui demande de faire, et il faut le lui permettre, sinon, il nous alerte.

 

Les douleurs sont ces alertes le plus souvent, et si nous les délaissons, le corps compensera jusqu’à se mettre « en mode sécurité » quand il ne peut plus, et nous nous retrouvons réellement limité dans un mouvement (torticoli, lumbago) ou dans nos fonctions (digestion, respiration, effort musculaire).

 

 

L’aspect curatif de l’Ostéopathie

 

Le traitement ostéopathique des sportifs s’intègrera toujours dans un cadre complet !

 

En effet, les zones les plus souvent sollicitées en cas de pratique sportive sont essentiellement d'ordres ostéo-articulaire et musculo-squelettique et des douleurs musculaires peuvent survenir.

Mais il est évident que si dans l’ensemble de ses fonctions : motricité, digestion, respiration, hydratation, etc... le patient n’est pas dans un vrai état d’équilibre et de fonction complète, les contraintes peuvent vite dépasser les capacités de l’organisme !

 

Et comme toujours, autre fondement de l'ostéopathie : l’organisme est un tout qui nécessite une prise en charge globale.


Dans tous les cas, les techniques devront être parfaitement maîtrisées et précises. En effet, elles doivent être à la fois efficaces et sans danger pour ne pas nuire à la reprise de l'activité et à la récupération.

 

Si la plupart des séances d'ostéopathie nécessitent une mise au repos pendant quelques jours, cela n'est pas toujours possible chez les sportifs et le traitement doit donner un résultat aussi rapide que possible. Cela rentre aussi en compte dans l’adaptation du traitement !


D'un autre côté, le traitement ostéopathique permettra de raccourcir considérablement la durée d'immobilisation ou de consolidation des blessures les plus graves (entorses et tendinites notamment) ou permettra d’éviter le sur-accident lorsque le corps tentera de compenser ou d’éviter une zone lésée.

 

Le suivi thérapeutique Ostéopathique

 

Un certain suivi thérapeutique est nécessaire. Les sportifs souvent encore plus que les autres patients souhaitent des résultats rapides afin de pouvoir reprendre leur activité le plus vite possible, mais plusieurs séances sont parfois nécessaires pour conforter un traitement. Ceci est particulièrement le cas si l’on doit être séquencé et progressif dans le traitement par défaut de période de repos et de rééquilibrage doux après le traitement ostéopathique.

 

Par ailleurs, pour les sportifs de haut niveau, s'assurer régulièrement qu'aucune chaîne lésionnelle n'est en train de s'installer sera très profitable (l'Ostéopathe et le Podologue-Posturologue sont particulièrement bien placés pour effectuer ce type de diagnostic).

 

 

Préparer une épreuve

 

Avant une épreuve sportive, il est intéressant de consulter un ostéopathe.

Plusieurs paramètres seront toutefois à considérer.

 

Évitez de vous rendre pour la toute première fois chez un ostéopathe avant une épreuve sportive. En effet, les réactions sont toujours progressives et effectuer un effort important alors que le corps cherche à s'adapter et retrouver son équilibre n'est pas forcément une bonne chose.

 

En fonction des ajustements auxquels il sera nécessaire de procéder, il faudra consulter plus de trois jours à quelques semaines avant l'épreuve, de façon à laisser au corps le temps d'intégrer les nouvelles informations.

 

Il est toutefois possible de procéder à quelques ajustements mineurs quelques heures avant l'épreuve. Dans ce cas, en fonction du sport pratiqué, on procédera soit à une action de détente avec un travail crânien, soit au contraire à un travail plus dynamique avec une approche essentiellement structurelle.

 

Si l’objectif est d’améliorer les performances : l’ostéopathe peut y participer, toujours en ajustant au mieux les différentes structures, en augmentant l'amplitude des mouvements, en permettant d'avoir des gestes plus fluides et une meilleure perception de son corps : mais surtout en redonnant toute la liberté et toute la fonctionnalité de notre belle machine : notre corps !

 

 

 

Cet Article est rédigé et proposé par

 

 

Yannick Fleck Ostéopathe DO

20 rue du Général Bertrand 75 007 Paris

06 20 98 71 95

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Retrouvez-nous
Rechercher par Tags